Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mot du président

 En 2005, 60 ans après l’inauguration du lycée en baraques sur la place de l’Harteloire, entourée des ruines de la ville anéantie, Claude Spagnol, Jean-René Berthemet, encouragés par le souhait d’Edouard Landrain, député de Loire-Atlantique, lancent l’initiative de la création d’une association des anciens élèves de cet établissement hors normes.

Un article dans le Télégramme, l’exploitation d’une première liste établie en faisant appel aux souvenirs de quelques-uns uns, permirent de réunir en assemblée générale constitutive, le 30 septembre 2005, une soixantaine de membres.

 Depuis, l’organisation de deux sorties, l’une en avril 2006 à Kerhuon, l’autre en août au Faou, à laquelle ont pu se joindre des anciens ayant quitté la région, mais qui lui restent fidèle pour la période estivale, ont permis d’élargir le recrutement et de tracer un programme d’actions dans lesquelles l’association pourrait s’impliquer, conformément à ses statuts.

Mais l’association dont le but est la convivialité retrouvée, ne sera active et vivante que si ses différents membres sont prêts, notamment à partir de ce site informatique, à apporter leur contribution à cet intérêt de se retrouver et d’échanger  les souvenirs communs malgré le temps qui nous a séparé.

 

 

 

 

 

 

                                 Albert LAOT

Recherche

Conseil d'admin

Président: Albert Laot
Vice-président: Claude Spagnol
Secrétaire: Yvette Prigent
Trésorier: René-Louis Guiavarch
Trésorier adjoint:: Jean-René Poulmarc'h
Courrier: Annick Blaise
Membres:
Jean-Noël Berthemet
Daniel Gravot

René L'hostis
Bernard Oliveau
Michelle Péron-Pochet
Jeanne Romeur

Archives

26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 09:33

 

En complément de l'article sur la sortie du 9 décembre prochain,“l'activité de l'après-midi” a été définie”. C'est le Dr et ami H-J Turier qui nous présentera avec le brio, les talents d'orateur et la grande culture qui le caractérisent et  sous une approche psychologique et quasiment théologique, le calvaire de Plougastel et dont le texte ci-dessous vous donne un aperçu.

 

LE CALVAIRE DE PLOUGASTEL

 

     calvaire 20001De la peste, Monsieur saint Roch et toi aussi Monsieur saint Sébastien, préservez-nous”.

     De cette peste, fléau de la Bretagne en 1598, est né le magnifique monument votif de Plougastel, un des plus beaux de la Bretagne. Les deux saints guérisseurs invoqués, Roch et Sébastien, s’offrent à nos regards admiratifs depuis quatre siècles dans la niche de la face ouest du fameux calvaire. On dirait deux idoles du Panthéon grec dans leur “naos”*. Mais ce n’est pas pour notre dégustation esthétique de touristes que l’artiste a mis en scène plus de 150 personnages en grès de Kersanton mimant sur les quatre faces et la plate forme du monument le début et la fin de la vie de Jésus-Christ, en arrière plan des deux saints anti-pesteux sous leur fronton de temple antique. C’est pour notre méditation sur la Bonne Nouvelle du Salut. Au-delà de l’aspect narratif et anecdotique des saynètes (28 au total) de l’Évangile, dont les deux plus grandes fêtes de l’année liturgique se font les échos, Noël et Pâques, c’est un enseignement qui nous est donné. Quel enseignement ? À la fois théologique et psychologique. Un exemple entre mille : “Aime ton prochain comme toi-même” clef de voûte du message évangélique, illustré par plusieurs tableautins sur l’une ou l’autre des quatre faces. Une lecture théologique s’attache aux trois premiers mots : l’amour de l’autre, le pardon…. Une lecture psychologique met l’accent sur la fin : aime toi toi-même. Le manque d’estime de soi, le sentiment de dévalorisation est une des plus fréquentes causes de la dépression. Mais l’ancien adage ne disait-t-il pas : Charité bien ordonnée commence par soi-même ? On peut en dire autant de l’incitation au pardon des offenses, une des sept paroles du Christ mourant. La volonté de vengeance ajoute de la souffrance à la souffrance. Pardonnez est une question de survie disent les psychanalystes.

 

*Naos : terme d'architecture grecque qui désigne la partie principale d'un temple. Le naos — ou cella pour les Latins — est précédé d'un vestibule ou pronaos et suivi de l'opisthodome, avec lequel il ne communique généralement pas.

                                                    

                                                         Henri-Jean Turier

                                                           Novembre 2010

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents

Toutes Les Photos