Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mot du président

 En 2005, 60 ans après l’inauguration du lycée en baraques sur la place de l’Harteloire, entourée des ruines de la ville anéantie, Claude Spagnol, Jean-René Berthemet, encouragés par le souhait d’Edouard Landrain, député de Loire-Atlantique, lancent l’initiative de la création d’une association des anciens élèves de cet établissement hors normes.

Un article dans le Télégramme, l’exploitation d’une première liste établie en faisant appel aux souvenirs de quelques-uns uns, permirent de réunir en assemblée générale constitutive, le 30 septembre 2005, une soixantaine de membres.

 Depuis, l’organisation de deux sorties, l’une en avril 2006 à Kerhuon, l’autre en août au Faou, à laquelle ont pu se joindre des anciens ayant quitté la région, mais qui lui restent fidèle pour la période estivale, ont permis d’élargir le recrutement et de tracer un programme d’actions dans lesquelles l’association pourrait s’impliquer, conformément à ses statuts.

Mais l’association dont le but est la convivialité retrouvée, ne sera active et vivante que si ses différents membres sont prêts, notamment à partir de ce site informatique, à apporter leur contribution à cet intérêt de se retrouver et d’échanger  les souvenirs communs malgré le temps qui nous a séparé.

 

 

 

 

 

 

                                 Albert LAOT

Recherche

Conseil d'admin

Président: Albert Laot
Vice-président: Claude Spagnol
Secrétaire: Yvette Prigent
Trésorier: René-Louis Guiavarch
Trésorier adjoint:: Jean-René Poulmarc'h
Courrier: Annick Blaise
Membres:
Jean-Noël Berthemet
Daniel Gravot

René L'hostis
Bernard Oliveau
Michelle Péron-Pochet
Jeanne Romeur

Archives

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 14:51

Voici le deuxième volet de notre série sur les professeurs qui ont marqué notre lycée.
Il s'agit de la vie de madame Berthemet par son fils Jean-Noël.

Cliché pris par une élève de 4ème
en 1933 au lycée de la rue Voltaire

 

   Madame Berthemet est née Yvonne Mussat, le 31 juillet 1906 à Brest. Elle est l’aînée d’une fratrie de sept enfants nés entre 1906 et 1925. Son père, Alfred-Émile Mussat était officier de carrière. Il termina au grade de général de brigade en 1940. Une rue de Brest porte d’ailleurs son nom. La jeunesse de ma mère se déroula, du fait des fréquentes mutations de son père, pour les “nécessités de service”, dans plusieurs villes de France.

   Cependant, la majeure partie de sa scolarité eut lieu au lycée de jeunes filles de Brest, rue du château. Elle obtiendra notamment un prix d’Honneur qui lui sera remis par l’amiral Guépratte* en personne.

   Études supérieures à Paris, à l’École Normale Supérieure de Sèvres.

   Reçue à l’agrégation d’Histoire et Géographie en 1928 (elle n’avait pas encore 22ans…)

   Au début, sa carrière sera plus ou moins liée, pour ce qui est de son lieu d’exercice, aux mutations paternelles.

   Elle se marie à Fontenay-le-Comte le 12 novembre 1931 avec Georges Berthemet, commissaire de la Marine, ce qui lui vaudra d’être nommée au lycée de jeunes filles de Brest, comme professeur, son mari étant en poste sur un navire de guerre basé dans cette ville.

   Ils auront quatre fils de 1934 à 1940 : Jean-Noël, Yves-Marie, Loïc et Hervé qui, tous, effectueront tout ou partie de leur scolarité dans le lycée en baraques.

   Elle sera professeur dans le lycée de filles jusqu’en 1941, date à laquelle elle rejoindra avec sa famille son mari qui avait été muté à Toulon après l’armistice (de 1939 à 1941, il n’avait guère été présent à Brest…)

  Elle enseigna dans un lycée de cette ville, après avoir refusé une nomination qu’on lui avait attribuée à Nice…

   Elle effectuera un séjour à Marseille de 1943 à 1945 toujours pour suivre son mari qui avait été muté dans cette ville. Elle enseignera au lycée Mongrand.

   Elle rejoint Brest en 1945. Elle fut l’un des premiers professeurs à recevoir une nomination pour le lycée en baraques ainsi que sa sœur, Françoise Mussat, également agrégée d’Histoire et géographie.

   Elle accomplira par la suite toute sa carrière au lycée (devenu mixte) d’abord dans les baraques puis, à partir de 1955, au lycée de Kérichen, où les classes du second cycle, dans lesquelles elle enseignait, avaient été transférées.

   Elle fut nommée plus tard professeur de Géographie dans les classes préparatoires à H.E.C, à dater de leur création au lycée de Kérichen.

   Elle prend sa retraite en 1971, après 43 ans de carrière ! Elle décède à Brest l 12 juillet 1998

                                                 Jean-Noël Berthemet

                                                       Oct. 2008

*Vice-amiral Guépratte (1856-1939): amiral français célèbre par sa bravoure et ses foucades. Il se distingua à la bataille des Dardanelles en mars 1915 et fut surnommé par les Anglais “Fire-Eater”.

École nationale supérieure de Sèvres en 1925.
Yvonne Mussat-Berthemet est au 1er rang debout, 3ème à partir de la droite. Tout en haut à droite, en robe blanche adossée au pilier, se trouve Melle Jeanne Cam, professeur de mathématiques à l'Harteloire de 1949 à 1964.

Madame Berthemet et son fils Hervé en 1948

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Pendant ma scolarité au Lycée de l'Harteloire (1948-1953) je n'ai pas eu Madame Berthemet comme professeur.Par contre  en 1ère, j'ai eu Melle CAM et je l'appréciai beaucoup
Répondre

Articles RÉCents

Toutes Les Photos