Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mot du président

 En 2005, 60 ans après l’inauguration du lycée en baraques sur la place de l’Harteloire, entourée des ruines de la ville anéantie, Claude Spagnol, Jean-René Berthemet, encouragés par le souhait d’Edouard Landrain, député de Loire-Atlantique, lancent l’initiative de la création d’une association des anciens élèves de cet établissement hors normes.

Un article dans le Télégramme, l’exploitation d’une première liste établie en faisant appel aux souvenirs de quelques-uns uns, permirent de réunir en assemblée générale constitutive, le 30 septembre 2005, une soixantaine de membres.

 Depuis, l’organisation de deux sorties, l’une en avril 2006 à Kerhuon, l’autre en août au Faou, à laquelle ont pu se joindre des anciens ayant quitté la région, mais qui lui restent fidèle pour la période estivale, ont permis d’élargir le recrutement et de tracer un programme d’actions dans lesquelles l’association pourrait s’impliquer, conformément à ses statuts.

Mais l’association dont le but est la convivialité retrouvée, ne sera active et vivante que si ses différents membres sont prêts, notamment à partir de ce site informatique, à apporter leur contribution à cet intérêt de se retrouver et d’échanger  les souvenirs communs malgré le temps qui nous a séparé.

 

 

 

 

 

 

                                 Albert LAOT

Recherche

Conseil d'admin

Président: Albert Laot
Vice-président: Claude Spagnol
Secrétaire: Yvette Prigent
Trésorier: René-Louis Guiavarch
Trésorier adjoint:: Jean-René Poulmarc'h
Courrier: Annick Blaise
Membres:
Jean-Noël Berthemet
Daniel Gravot

René L'hostis
Bernard Oliveau
Michelle Péron-Pochet
Jeanne Romeur

Archives

6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 15:49

undefinedLE CHÂTEAU DE KERJEAN
(À lire et à imprimer éventuellement avant la visite) 

 

La visite guidée du château de Kerjean se fera en plusieurs étapes. Nous proposons les suivantes :

1-Devant le colombier:

Autant qu’un garde manger pour les habitants du manoir, cet édifice à l’architecture remarquablement simple est la marque nobiliaire d’un domaine. Le droit du colombier s’ajoute au droit de justice d’un seigneur jusqu’à la Révolution.

2-Devant la porte d’entrée:

Quelques mots sur l’aspect défensif du château : courtines, bastions, casemates, pont-levis. Nous visiterons une des casemates

3-Devant le portique d’entrée dans la cour d’honneur :

L’architecture et la décoration Renaissance ont pris la place de l’architecture et de la décoration médiévales que nous avons vu en deuxième station de notre circuit de visite.

4- Dans la remise (aile est du bâtiment) :

Face à la maquette du château, bref aperçu de son histoire : âge d’or et heures sombres.

5- Avant d’entrer dans le corps de logis (pavillon central) :

Coup d’œil sur le puits à baldaquin et sur le perron à double volée de marches

6- Intérieur du bâtiment (musée) :

Trois étages de collections de meubles anciens et de statues provenant de la région. On pourra contempler à loisir, stalles d’église et lits clos, coffres et armoires, chaises et fauteuils. Légende de la dame à la quenouille.

7- Le pavillon suivant en retour d’équerre. :

Il ferme le côté ouest de la cour d’honneur. Deux belles réalisations, une à l’extérieur : les lucarnes à pignon, l’autre à l’intérieur : la monumentale cheminée des cuisines.

8- La galerie à balustrade qui ferme la cour au sud, mène à la chapelle (voûte lambrissée, sablières…)

Dernière station :

Nous contournerons l’enceinte rectangulaire pour nous rendre à la fontaine Médicis.

 

Là se terminera la visite de ce que Louis XIII estimait “ une des plus belles maisons de son royaume”.

                                                                     H-J TURIER

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents

Toutes Les Photos